Sign in

[🎙Des news de nos alumnis] Florent Guignard, co-fondateur du journal Le Drenche

âœđŸ» Propos recueillis par Claire Caminati, Responsable Communication Startup Palace

On ne s’arrĂȘte plus. Il faut dire que nos alumnis sont tellement passionnants
AprĂšs Qwarry ou encore Logora, on vous parle aujourd’hui de Le Drenche. Eh oui, on a eu l’occasion d’échanger avec l’un de ses fondateurs, Florent Guignard. C’est parti !

📰 Bonjour Florent, pourriez-vous nous en dire plus sur Le Drenche ?

Un jour, nous avons lu un sondage sur le gaz de schiste : 85% des Français Ă©taient contre, 9% Pour, 6% indĂ©cis. Et 14% se sentaient capables d’expliquer ce que c’était.

A ce moment-lĂ , nous nous sommes dit qu’il y avait un vrai problĂšme sur la maniĂšre dont les gens se forgeaient une opinion en France. Se forge-t-on une opinion uniquement sur des a priori ? Sur des on-dit ? Ou parce que l’on pense pareil que certaines personnalitĂ©s mĂ©diatiques ?

Pour nous, le mieux aurait Ă©tĂ© d’avoir pour chaque question d’actualitĂ©, un argumentaire des Pour et Contre. On a cherchĂ© partout, sur Internet, sur papier
 ça n’existait pas. Alors on a dĂ©cidĂ© de le crĂ©er. đŸ’ȘđŸ»

📰 Et donc trùs concrùtement, Le Drenche c’est quoi ? Et pour qui ?

Le Drenche est un journal, qui pour chaque question d’actualitĂ©, offre aux lecteurs :

- un contexte simple, factuel, court et précis, pour avoir les clés de lecture du débat,

- deux tribunes d’avis opposĂ©s, le Pour et le Contre, chacune rĂ©digĂ©e par une personne compĂ©tente, lĂ©gitime, et engagĂ©e.

Deux impacts sont recherchés :

1. aider le lecteur Ă  se forger sa propre opinion

2. permettre au lecteur, en lisant un avis argumentĂ© opposĂ© au sien, de sortir de sa “bulle de filtres”, ou bulle d’opinion.

Le but final étant que, outillés et compréhensifs des avis différents, les lecteurs puissent devenir ou redevenir des citoyens engagés.

Aujourd’hui, les dĂ©bats du Drenche se dĂ©clinent sous deux formats ; sur internet (ledrenche.fr) avec un peu plus de 5000 lecteurs par jour, et sur papier, imprimĂ© mensuellement Ă  140 000 exemplaires et distribuĂ© dans les universitĂ©s et grandes Ă©coles tous les mois.

📰 Qu’est ce qui fait la force de Le Drenche ?

Ce qui fait notre force, c’est la proximitĂ© avec nos lecteurs : ce sont eux qui choisissent les sujets des dĂ©bats qu’ils veulent voir traiter dans le journal et qui prennent les dĂ©cisions avec nous pour les grands choix stratĂ©giques.


PrĂšs de 400 d’entre eux sont mĂȘme devenus actionnaires du journal, nous permettant de nous dĂ©velopper tout en restant totalement indĂ©pendants !

📰 Qui sont vos clients aujourd’hui ? Et combien en avez-vous ?

Nous avons deux types de clients. D’abord, il y a des entreprises qui nous achĂštent des espaces publicitaires dans la version papier. (Nous sĂ©lectionnons pour cela des annonceurs responsables et socialement engagĂ©s.)

Puis, nous avons des lecteurs qui s’abonnent pour nous soutenir et recevoir la version papier du Drenche chez eux. Le tarif est libre, et sans engagement de durĂ©e (abonnez-vous ! 😉)

Les 2 fondateurs de Le Drenche (de gauche Ă  droite) : Antoine Dujardin et Florent Guignard

📰 Comment faites-vous pour faire parler de Le Drenche autour de vous aujourd’hui ?

Nous n’avons jamais Ă©tĂ© trĂšs bons en communication 🙃 : la plupart des personnes qui nous connaissent nous ont dĂ©couverts dans un lien Ă©tudiant ou via un proche. Nos contributeurs, qui Ă©crivent les tribunes Pour et Contre, sont Ă©galement de bons ambassadeurs.

📰 Pourquoi avoir postulĂ© Ă  OFF7 ?

Pour la proximitĂ© avec Ouest-France ! Pour un titre de presse qui se lance, avoir l’opportunitĂ© de travailler avec le premier quotidien de France est une incroyable opportunitĂ©.

📰 Que recherchiez-vous en particulier Ă  l’époque ?

Nous recherchions avec Ouest-France un terrain d’expĂ©rimentations pour tester de nouvelles idĂ©es, ainsi qu’un partenaire qui puisse nous accompagner sur les thĂ©matiques spĂ©cifiques Ă  la presse, pour nous aider Ă  nous professionnaliser.

📰 Que retenez-vous de votre accĂ©lĂ©ration ?

C’était le dĂ©but d’une collaboration qui se poursuit toujours aujourd’hui : nous travaillons avec Ouest-France Ă  la fois sur l’édition papier, que Ouest-France imprime et distribue dans l’Ouest, sur notre site Internet, qui a rejoint le sous-domaine Ouest-France, et sur de multiples projets : podcasts, communication, etc. 😎

📰 Qu’est ce qui fait selon vous que le Drenche a Ă©tĂ© retenue pour intĂ©grer OFF7 parmi toutes les candidatures reçues ?

C’est toujours difficile Ă  dire, mais je pense que le fait que deux jeunes souhaitent se lancer dans la presse papier en 2020, Ă  destination des jeunes
 ça a dĂ» attiser leur curiositĂ©.

📰 Qu’est ce qui fait la force de OFF7 selon vous ?

Un trÚs bon mix entre accompagnement théorique et une mise en pratique avec Ouest-France.

📰 Comment s’est dĂ©veloppĂ©e la startup depuis la fin de l’accĂ©lĂ©ration ?

Nous avons bien grandi ! Nous sommes passĂ©s de 4 Ă  9 personnes aujourd’hui, et bouclĂ© fin dĂ©cembre une levĂ©e de fonds Ă  400 000€, qui nous permettra de rĂ©aliser tous nos projets Ă  venir.

📰 Quelles sont les prochaines grosses actualitĂ©s de Le Drenche ?

Beaucoup de nouveaux formats : nos podcasts qui se dĂ©veloppent (Ă  Ă©couter ici 👂), de nouveaux formats de dĂ©bats pour aider les jeunes Ă  dĂ©crypter les dĂ©bats de sociĂ©tĂ© sur Twitch, un parcours de formation pour aider les citoyens Ă  comprendre la politique et faire leur choix Ă  l’élection prĂ©sidentielle l’an prochain


đŸ‘‰đŸ» Pour suivre les actualitĂ©s de Le Drenche, rdv sur le site, sur Facebook, LinkedIn ou Twitter.

đŸ‘‰đŸ» Pour suivre Florent sur LinkedIn.

OFF7 est l’accĂ©lĂ©rateur de startups du groupe Ouest-France, spĂ©cialement pensĂ© pour favoriser la cocrĂ©ation entre le Groupe et des startups innovantes.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store